Littérature

A découvrir : Le ciel est partout

 

 

 Aujourd’hui, on s’attarde encore une fois sur un roman pour le moins touchant : « Le ciel est partout » de Jandy Nelson.

Beaucoup ont parlé de ce roman et tous les avis présents sur le net s’accordent presque tous sur le fait que c’est une petite pépite. En effet, c’est un livre à lire et à recommander, sans hésiter!

 

  « « Je suis censée pleurer la mort de ma sœur, pas tomber amoureuse… » 

Comment Lennie peut-elle continuer à vivre après une telle tragédie ? 
A-t-elle encore le droit de plaire et de désirer ? 
D’être heureuse, de rire ? Parfois, il faut tout perdre pour se trouver… »

 

UN DÉBUT MITIGÉ

Il est possible d’avoir un peu de mal à rentrer dedans. La plume de l’auteur peut quelque peu dérangé ici ou là, surtout dans les premiers chapitres. L’intrigue et les moments de « suspense » mettent peut être du temps à se mettre en place. En revanche une fois lancé,on ne s’arrête plus, toujours poussé par l’envie de savoir la suite. Les personnages sont attachants, on prend grand plaisir à les retrouver chaque fois que l’on prend son bouquin dans les mains. En particulier Joe, adorable, mignon, à l’écoute, toujours là pour Lennie et ses proches. Ah! Il mérite d’être heureux ce garçon!

 

« Quand

Joe

joue

de la trompette

dans

sa chambre

j’en

tombe

de

ma

chaise

à

genoux.

Quand

il

joue,

toutes

les

fleurs

échangent

leurs

couleurs

et

des années

des décennies

des siècles

de

pluie

retournent

vers

le

ciel. »

 

UN SUJET DÉLICAT

Ce livre aborde le deuil d’un proche de manière douce et poétique. On accompagne le personnage principal qu’est Lennie, tout au long du roman, on la voit franchir les étapes une à une qui la ramène « à la vie ».

 

« Il y a quelques années, j’ai, comme Lennie, perdu quelqu’un de très proche. Cela m’a donné envie d’explorer les subtilités de la douleur, mais à travers une histoire d’amour. J’ai imaginé un livre où la joie et la tristesse se mélangent jusqu’à ce que l’amour pèse autant que le chagrin. » -Jandy Nelson

 

 

 

LA POÉSIE EST PARTOUT

Malgré ce lourd sujet, ce bouquin donne envie, c’est beau, poétique. On retrouve souvent des décors de forêt, de rivière, de journée ensoleillées d’été. L’héroïne aime lire et écrire. Au début de chaque chapitre (ou presque), on découvre un nouveau poème dont elle est l’auteur.

 

 

« L’édifice

des pensées de ma sœur,

aujourd’hui fantôme,

Je descends

des marches

qui ne sont

que du vent. »

 

A lire aussiCoup de cœur littéraire : Un peu plus que des amis

 

Et puis l’histoire d’amour présente dans ces pages est juste merveilleuse. Courrez l’acheter !

 

« Un roman qui aborde le deuil sans fausse pudeur et rappelle au lecteur que la vie se croque » – Page des libraires.




 

8 Comments

  • Gaelle

    Ce n’est pas mon style de livre, mais à lire ton article je trouve qu’il a l’air vraiment touchant, après je n’irai pas l’acheter car les histoires mélancolique je suis pas trop fan.

    • happilie

      Je comprends, mais c’est dommage, ça reste un livre plein d’espoir avec [SPOILERS] une happy ending ahah

  • Mathilde Littéraire

    Hello ^^
    J’avais déjà vu ce livre passé sur la bookblogo dans des avis très positifs mais je n’ai jamais pris le temps de l’acheter pour l’instant 🙂
    Néanmoins, si j’ai l’occasion de le lire, je n’hésiterais pas 🙂
    Merci pour ton avis sur ce livre ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *